Flash news
logo
Panneau-publicitaire

Devant le colonel Doumbouya, ‘’le colonel Balla Samoura a traité le procureur Charles Wright de gamin’’

2022-03-30 12:41:38

Le procureur général près la Cour d’appel de Conakry et le haut commandant de la gendarmerie nationale s’affrontent pas médias interposés depuis des jours. Charles Wright et le colonel Balla Samoura ont été respectivement suspendus de leurs fonctions par le ministre de la Justice et celui en charge de la Défense nationale.
Peu de temps après la suspension mardi soir du procureur Charles Wright, le conseil de l’ordre des avocats de Guinée a souhaité l’entendre pour en savoir davantage sur les raisons du bras de fer qui l’oppose au colonel Balla Samoura.

‘’Nous avons essayé de l’appeler au téléphone deux, trois à quatre fois, il ne décrochait pas. C’est ainsi que j’ai demandé à M. le bâtonnier de me laisser aller au bureau du procureur général pour savoir ce qui s’y passe. Il m’a dépêché en compagnie de Me Pépé Antoine Lamah. Arrivé à la porte ,nous avons d’abord eu des difficultés de rentrer’’, relate Me Jocamey Haba, secretaire général du conseil de l’ordre des avocats.

‘’C’est sur notre insistance que nous sommes rentrés. Une fois à l’intérieur, on a vu trois officiers de police. Parmi eux, le directeur général de la police nationale. On les a salués. Le procureur général était assis. Il n’avait pas le même air que d’habitude. On a compris que c’était sérieux. J’ai demandé au procureur de se lever et qu’on voulait lui parler. Il s’est levé et est venu vers nous. Il a dit que ces gens étaient là pour lui retirer les clés du bureau et de le libérer. On lui a dit qu’on voulait le voir immédiatement au conseil de l’ordre. Là, il nous a dit devait finir avec eux’’, confie-t-il à Mirador.

En réalité, selon l’homme de droit, ‘’on a compris que le procureur le voulait, mais à l’instant, il ne le pouvait pas le faire. Nous avons insisté. En sortant, il est venu vers nous accompagner par plusieurs agents de police. On a fait comprendre aux agents que nous sommes dans la maison des avocats et que nous ne permettrons pas qu’on soit suivis par la police’’.

‘’Le procureur général n’était pas seul, nous l’avons reçu avec le président de la Cour d’appel de Conakry. Nous lui avons posé un certain nombre de questions sur ce qui se passe. Il nous a livré sa version sur ce qui l’opposait depuis un certain temps aussi bien au garde des sceaux qu’au colonel Balla Samoura’’, souligne Me Haba.

A l’en croire, ‘’il nous a même relaté qu’avant hier, lui et colonel Balla se sont rencontrés chez le président de la République. Là, le Haut commandant l’a traité de gamin. Ce qui ne lui avait pas plu. Il nous a raconté tout’’.

Partagez à vos amis

Laissez moi votre avis. Merci!