Flash news
logo
Panneau-publicitaire

Chérif Abdallah aux opérateurs économiques de la région de Boké : « nous devons soutenir le CNRD »

2021-10-21 13:15:13

C’est un opérateur économique confiant qui s’est rendu lundi dernier, 18 octobre 2021, dans la sous-préfecture de Sangarédi. Chérif Abdallah, à la tête d’une forte délégation, a bénéficié d’un accueil chaleureux de la part de ses pairs. Et, dans les échanges, Mamadou Diouldé Diallo, le coordinateur du GOHA à Sangarédi, a exprimé les difficultés qui assaillent les opérateurs économiques dans cette sous-préfecture de la région de Boké.

« Monsieur le président du GOHA, nous entrepreneurs avons des difficultés liées à la cherté des prix chez nos fournisseurs. C’est ce qui fait aussi la cherté des prix sur le marché ; mais, c’est quelque chose que nos clients comprennent difficilement. Le mauvais état de nos routes joue aussi contre nous, puisque le prix de transport de nos marchandises est élevé. Nous sollicitons de votre part des négociations pour que les prix des marchandises soient moins chers, afin que le consommateur guinéen soit plus satisfait », a dit Mamadou Diouldé Diallo.

Après Sangarédi, le président du GOHA a mis le cap sur Fria. Et, dans cette préfecture, Abdallah Chérif a conféré mardi avec les opérateurs économiques, mais aussi avec les autorités administratives locales. D’ailleurs, le préfet de Fria, Yaya Kalissa, a exprimé une grande satisfaction de le recevoir dans sa juridiction géopolitique.

« Monsieur le président du GOHA, c’est un plaisir pour moi et pour toute la population de Fria de vous recevoir ce soir. Si c’est moi qui dis de diminuer le prix, certains dirons que c’est parce que je suis militaire. Alors, aujourd’hui nous allons écouter le patron et il va nous dire ce qu’il faut. Nous, à Fria, tout le monde est uni. Notre seul problème c’est l’usine là. C’est cette usine qui nous intoxiquent en longueur de journée avec cette poussière qui ne fini pas. C’est pour ça que je demande aux vendeurs d’aliments de bien les couvrir. Ceux qui vendent du pain doivent les mettre dans les sachets plastiques », a indiqué Yaya Kalissa.

Partout où il est passé, Abdallah Chérif a expliqué les causes de la cherté des prix et a invité les opérateurs économiques à soutenir et accompagner le CNRD pour une relance économique durable en Guinée.

« C’est vrai qu’aujourd’hui tout le monde accuse les commerçants d’appliquer des prix chers dans le marché. Mais, c’est parce qu’ils ne connaissent pas. Sinon, les causes des augmentations des prix sont visibles. Il y a le dédouanement des marchandises qui est cher et les taxes sont élevées. Mais, il y a aussi le monopole qui fait qu’il y a des gens intouchables. Ils fixent les prix comme ils veulent et ils n’ont aucune concurrence. D’autres personnes aussi ont mis des sociétés d’emballage pour venir dire à l’Etat qu’ils ont des usines, alors que c’est faux, c’est juste une société d’emballage. Avec ça, l’Etat les protègent contre la concurrence, pensant que ce sont des usines, alors que ce n’est pas ça du tout. Mais, après ses tournées, le GOHA fera son rapport et moi-même je le donnerai main à main au président de la république, le Colonel Mamady Doumbouya. Parlant du CNRD, je demande à tout le monde de les soutenir. Ne les laissons pas tomber », a indiqué Abdallah Chérif.

A préciser que le président du GOHA a fait aussi un bref escale à Tanéné chez Elhadj Sekouna Soumah le Kontigui de la basse côte pour lui serrer la main avant de continuer son chemin vers Fria.

Partagez à vos amis

Laissez moi votre avis. Merci!