Flash news
logo
Panneau-publicitaire

Nouveau-né abandonné à Dinguiraye : « je n’ai pas jeté mon enfant, je l’ai donné à une femme » (Nourrisse)

2021-12-09 07:06:01

On en sais un peu plus sur le cas du nouveau-né retrouvé en début de semaine sous un manguier à Dinguiraye.

Contrairement aux déclarations faites par Aïssatou Diallo (la femme qui disait avoir découvert ce bébé), l’enfant n’a pas été jeté par sa mère, qui a finalement été retrouvée par la gendarmerie. En suite, ce n’est pas dans un bas-fonds que ce bébé de sexe masculin a été retrouvé.

La nourrisse M’balou Bah rencontrée dans l’après-midi de ce mercredi 08 décembre 2021 dans les locaux de la gendarmerie de Dinguiraye où elle est détenue, a avoué qu’après l’accouchement, elle a volontairement offert son enfant à sa « confidente » Fanta Loma.

«Après avoir accouché le dimanche dernier aux environs de 22 heures, j’ai décidé d’offrir volontairement mon enfant à Fanta. Je l’ai fait pour préserver l’honneur de ma mère car je suis une femme divorcée. Aussi, je ne voulais en aucun cas tuer l’enfant c’est pourquoi je l’ai donné à une personne de façon définitive. Ensuite, je ne voulais point que l’affaire s’ébruite, mais hélas», a expliqué M’balou Bah.

Interrogée à son tour par notre rédaction, Fanta Loma a reconnu et a expliqué comment l’enfant s’est retrouvé dehors.

«C’est bien vrai, elle m’a donné son enfant pour tout bon. Mais, quand j’ai expliqué le cas à mon mari, il a refusé prétextant qu’il ne veut pas avoir de problèmes. C’est ainsi qu’à mon tour, j’ai donné l’enfant à Saoudatou qui est une voisine à moi. C’est elle qui a déposé le bébé non loin de son domicile et a fait appel à la gendarmerie en disant qu’elle a retrouvé un nouveau-né abandonné. C’est comme ça que l’affaire s’est ébruitée et maintenant, nous voilà dans les filets», a relaté Fanta Loma.

Vu donc l’éclatement de l’affaire contre sa volonté, M’balou Bah exprime désormais le souhait d’élever le bébé qu’elle a mise au monde.

Dans la soirée de ce mercredi, les deux femmes ont été déférées à la maison d’arrêt de Dinguiraye.

Mamadou Sagnane

Partagez à vos amis

Laissez moi votre avis. Merci!