Flash news
logo
Panneau-publicitaire

Bea Diallo dénonce le manque de patriotisme des joueurs du Syli : ‘’On doit être fiers de dire qu’on joue pour la Guinée’’

2022-02-01 11:59:05

Au compte de la 33 e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), le Syli national de Guinée a fait un parcours peu reluisant avec deux défaites, un match nul et une victoire. Les poulains de Kaba Diawara ont été éliminés de la compétition par les Scorpions de la Gambie sur le score d’un but à zéro.
Commentant le parcours de Naby Keita et de ses coéquipiers, le ministre de sports et de la jeunesse a déploré une maque de patriotisme des footballeurs guinéens.

‘’Les joueurs, quand ils viennent ici, ils doivent d’abord mouiller le maillot pour défendre le drapeau au niveau national. Il faut qu’on arrive à créer la fibre patriotique d’abord chez un joueur, chez un sportif ou n’importe quel autre guinéen. On doit être fiers de dire qu’on joue pour la Guinée et on doit être à 200%. Ça c’est quelque chose qu’on doit créer’’, estime-t-il.

Bea Diallo poursuit en affirmant qu’il ‘’faut faire les états généraux du football guinéen de manière générale et remettre en place un championnat pour des compétitions des enfants à partir de 5, 6 ans. Il faut des vraies compétitions. Vous savez qu’un joueur pour qu’il soit très compétitif, il faut qu’il y ait au minimum 18 ou 20 matches dans les jambes. Aujourd’hui, est-ce qu’on fait ces matches aujourd’hui ? Ça n’existe pas’’.

‘’Parfois, on va chercher des joueurs à l’extérieur pour qu’ils viennent en Guinée. Il faut un système éducatif dans notre football. Il faut renforcer le championnat local pour que les locaux puissent être des vrais conquérants par rapport à ceux qui sont des internationaux pour que ces derniers, quand ils viennent ici, qu’ils se rendent compte qu’il y a des joueurs qui sont plus compétitifs sur place’’, indique-t-il.

S’il en est ainsi, assure le ministre Diallo, ‘’ces joueurs verront qu’il faut mouiller le maillot pour avoir une place. Cela n’existe malheureusement pas pour le moment’’.

Partagez à vos amis

Laissez moi votre avis. Merci!