Flash news
logo
Panneau-publicitaire

Le Colonel Mamady Doumbouya prend une décision radicale

2022-03-07 12:18:24

CONAKRY-La junte militaire au Pouvoir en Guinée ne semble pas badiner avec la sécurité. Tenez-vous bien, pour davantage contrôler l’espace aérien guinéen, elle a pris une décision « radicale » modifiant les autorisations de survol. Désormais toutes les autorisations se font de manière régulière, alors qu’auparavant ces autorisations étaient délivrées périodiquement. La mesure concerne tous les avions et aéronefs survolant l’espace aérien guinéen.

Début février dernier, votre quotidien en ligne révélait que les autorités guinéennes, à travers le ministère des Infrastructures et des Transports, ont modifié les autorisations de survol de l’espace arien guinéen. L’arrêté n’a jamais été rendu public. Pour quelle raison ? Nous l’ignorons pour l’instant.

Cependant Africaguinee.com, à travers une enquête, a pu obtenir des informations sur les raisons de cette décision, qui est d’ailleurs entrée en vigueur.  Pourquoi ce changement « radical » ? Que craint le CNRD ?

Selon notre source, la décision de procéder à la modification des demandes d’autorisation de survol de l’espace aérien guinéen est « souveraine ». La mesure n’émane pas seulement du ministère des infrastructures et des transports, apprend-on. Le président du CNRD, colonel Mamadi Doumbouya, se serait même impliqué pour son application pour diverses raisons.

Lutter contre les narcotrafiquants

C’est une mesure purement souverainiste et d’ordre sécuritaire pour le pays. « La décision a été prise au plus haut niveau du département parce qu’elle dépasse la question des transports », souligne une source gouvernementale.

Le renouvellement régulier des demandes d’autorisation de survol de l’espace aérien guinéen concerne les compagnies et tous les vols commerciaux qui desservent la Guinée. Elle vise, pour un premier temps, d’empêcher que le pays ne soit une plaque tournante de la cocaïne.

« De par le passé, la Guinée était devenue une plaque tournante de la cocaïne. Les avions venaient se poser de façon incontrôlée et le pays était devenu une destination des narcotrafiquants. Pour éviter que cela ne se reproduise, cette décision a été instaurée. Le CNRD ne voudrait pas que le pays tombe dans cette néfaste réputation et surtout être visée par la communauté internationale » nous explique-t-on.

Motifs sécuritaires

Autre motif, justifiant cette décision est d’ordre sécuritaire, d’après notre source. Les autorités, en prenant cette mesure, veulent contrecarrer toute manœuvre subversive visant à faire entrer frauduleusement des armes dans le territoire guinéen par des vols.

« La Guinée est dans une période d’exception, les autorités de la transition ne veulent minimiser aucun risque sur le plan sécuritaire. Parce qu’il faut savoir que des gens pourraient, avec le moindre manque de vigilance, faire entrer des armes dans le pays à travers des vols. C’est toutes ces raisons qui ont motivé l’application de cette nouvelle mesure », nous a confié notre source.

A suivre...

Partagez à vos amis

Laissez moi votre avis. Merci!